Passer au contenu

/ Institut d'études religieuses

Je donne

Rechercher

Xavier Gravend-Tirole

Vcard

Professeur adjoint

Faculté des arts et des sciences - Institut d'études religieuses

Pavillon Marguerite-d’Youville local 5059

x.gravend@umontreal.ca

Travail 1 : 514 343-6863

Doctorat
2018 , Théologie , Université de Montréal (Canada), Université de Lausanne (assistant-doctorant 2007-2012) (Suisse)

Master of Theological Studies
2006 , Théologie , Harvard Divinity School (États-Unis)

Licence canonique de théologie
2004 , Théologie , Institut catholique de Paris (France)

BA, Joint Honours
1998 , Philosophie, Sciences des religions , McGill University (Canada)

Biographie

Xavier Gravend-Tirole n’a eu de cesse dans son parcours de mêler la réflexion à l’action, selon la belle formule de Bergson : « Penser en homme d'action et agir en homme de pensée ». Inspiré par la figure de l’« intellectuel public », son engagement pour l’avancement des savoirs ne peut se dissocier d’un engagement pour le bien commun, qui est d’ailleurs au fondement de la mission de l’Université de Montréal, « engagée et responsable ». 

Boursier (2008) de la prestigieuse Fondation Trudeau, il a effectué son doctorat entre l’université de Montréal et l'université de Lausanne (Unil), où il a été engagé pendant 5 ans comme assistant-doctorant. Membre fondateur du réseau Théorias (2012), réseau transdisciplinaire et international de théorisation de la spiritualité, son travail explore les refondations du spirituel, son épistémologie et ses modalités d’existence. 

Convaincu du fait que la crise écologique ne pourra pas être traversée sans la prise en compte de l’intériorité (pour favoriser la sobriété heureuse, encourager le changement, intégrer les écoémotions, renforcer la résilience, entre autre), il s’investit largement dans les enjeux d’écologie intérieure – parcourant ici les champs de l’écospiritualité, l’écopsychologie et de la transition intérieure. Il est un facilitateur aguerri des ateliers de Travail-qui-relie de Joanna Macy, des Conversations carbone ainsi que d’autres démarches qui relient « la tête, le cœur et les mains ». En lien avec le Laboratoire de transition intérieure, il fut membre (avec Dominique Bourg, Sophie Swaton et Marie Cénec, notamment) de feu le thinktank lancé par Michel Maxime Egger. Engagé dans l’écothéologie également, il est membre fondateur et trésorier de la SOFTE (Séminaire Œcuménique et Francophone de Théologie de l'Écologie). 


Comme enfant de Tiohtià:ke (Montréal, en langue mohawk), né de parents français ayant émigré au Québec au début des années 1970, il est habité par les questions identitaires et du vivre-ensemble jusque dans sa chair. Adulte, il a vécu l’expérience de la migration choisie en demeurant 16 ans en Suisse – sans parler de ses années à Paris et Boston, et de ses longs séjours en Inde. Ce sont ces éléments qui le lanceront sur la question fondamentale de sa thèse – le métissage et les enjeux de la double-appartenance – et par-delà cette question, sur le dialogue des cultures et des croyances. 

Pratiquant la méditation depuis l’âge de 18 ans, et le yoga depuis ses 23 ans, il conjugue la réflexion à la pratique jusque dans la vie spirituelle. Engagé depuis l’adolescence dans une quête de sens et de sagesse, foncièrement chrétien tout en étant profondément enrichi par sa fréquentation d’autres traditions spirituelles, il a parcouru de très nombreuses régions du monde (notamment pendant un tour du monde des religions qui a duré plus d’un an), où la spiritualité se décline en de multiples visages. 


Théologien de formation, il a été aumônier à l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) pendant 8 ans, mais également à l’École professionnelle commerciale de Lausanne (EPCL). Pendant ses études à Harvard, il fut aussi engagé comme intervenant en soins spirituels dans le milieu de la santé. Plus tôt, il fut engagé comme animateur pastoral par l’office de catéchèse du diocèse de Montréal. Son rôle d’accompagnant spirituel et d’animateur de vie communautaire lui a permis de comprendre de l’intérieur, à partir du terrain, la scène religieuse contemporaine et d’en observer la diversité de ses pratiques. Membre fondateur du Relais Mont-Royal, un centre spirituel chrétien qui veut renouveler les manières de vivre la foi chrétienne, sa réflexion porte autant sur les aspects culturels, sacramentels et sociaux de la vie chrétienne, que sur les différentes formes de (re)composition de la vie spirituelle en général. 

Lire plus…

Programmes d’enseignement

  • Majeure en environnement, société et transitions – Sciences humaines Environnement et développement durable
  • Baccalauréat en sociologie – Sciences sociales
  • Majeure en sociologie – Sciences sociales
  • Mineure en bioéthique – Sciences sociales Sciences de la santé Sciences de la vie
  • Microprogramme de 1er cycle en bioéthique – Sciences sociales Sciences de la santé Sciences de la vie
  • Baccalauréat en enseignement de l'éthique et de la culture religieuse au secondaire – Enseignement et sciences de l'éducation Théologie et sciences des religions
  • Baccalauréat en théologie – Théologie et sciences des religions
  • Baccalauréat en études religieuses – Théologie et sciences des religions
  • Majeure en théologie – Théologie et sciences des religions
  • Mineure en études religieuses – Théologie et sciences des religions
  • Majeure en sciences des religions – Théologie et sciences des religions
  • DESS en environnement et développement durable – Sciences pures et sciences appliquées Sciences de la vie Environnement et développement durable
  • Maîtrise en environnement et développement durable (avec stage) – Environnement et développement durable Sciences pures et sciences appliquées Sciences de la vie
  • Maîtrise en théologie – Théologie et sciences des religions
  • Maîtrise en théologie pratique – Théologie et sciences des religions
  • DESS en spiritualité et santé – Théologie et sciences des religions Sciences de la santé
  • Maîtrise en sciences des religions – Théologie et sciences des religions
  • Doctorat civil en théologie – Théologie et sciences des religions
  • Doctorat en théologie pratique – Théologie et sciences des religions
  • Doctorat en sciences des religions – Théologie et sciences des religions

Cours donnés

  • REL1340 Religions, modernité et éthique
  • REL2440 Religions, spiritualités et écologie
  • REL6210 Théories de la spiritualité
  • REL6218 Spiritualités contemporaines et religions
  • REL6500 Lectures dirigées

Expertises

Théoricien et praticien, travaillant à la croisée de la théologie et de la philosophie, inspiré par la philosophie de terrain et la critique sociale, le travail de Xavier Gravend-Tirole examine les questions spirituelles à l’aune des multiples défis que rencontre le monde contemporain. 

Par « questions spirituelles », on peut entendre le rapport à soi, aux autres, aux autres qu’humains et au divin, mais aussi la question des croyances, la recherche de sens, l’élaboration continue d’une vie intérieure en quête de cohérence, de pacification, d’épanouissement – et de dépassement, aussi. 

Par « défis contemporains », on peut évoquer entre autres sujets traités : la crise de sens et des métarécits ; les crises écologiques devant les limites planétaires ; le fractionnement du vivre-ensemble ; l’exacerbation des identités politiques ; la méfiance devant les institutions et la crise des autorités ; la sécularisation et les crispations qu’elle engendre ; les crises internes au catholicisme ; etc.


Les projets de recherche de Xavier Gravend-Tirole touchent aujourd’hui les thématiques suivantes : 

❊ Écologie et spiritualité 

Au-delà des sciences de la nature, qui permettent de comprendre les écosystèmes, la biodiversité et les pollutions, par exemple, et adossé aux sciences humaines et sociales, la question spirituelle a aussi un rôle à jouer dans la crise écologique. Sur un plan philosophique, pour revenir sur le dualisme entre nature et culture, l’anthropocentrisme et redéployer les imaginaires. Sur un plan psychospirituel, proche de l’écopsychologie et de la transition intérieure, pour motiver le changement et intégrer les écoémotions – colère, écoanxiété, désespoir –, renforcer la résilience. Et sur un plan éthique – inhérent à une spiritualité ancrée dans le réel –, pour comprendre les ressorts de la sobriété heureuse, investir une écologie du désir en crise avec l’hubris actuel et favoriser et stimuler une éthique des vertus écologiques, augmenter la capacité à tenir debout quand tout s’effondre – susciter l’espérance devant un monde qui se dégrade brutalement. 

❊ Théorisation du spirituel & anthropologie du croire

Le spirituel est aujourd’hui utilisé à toutes sauces. Son sens est parfois confus ou indécis, à l'instar d’autres vocables, d'ailleurs, bien massifs tels que l’identité, la mondialisation, la liberté ou la culture. À la manière des « studies », il s’agit ici d’investir le champ des « spiritual studies ». Ce champ, forcément lié au religieux, le déborde et ouvre des routes transversales, interdisciplinaires. Typiquement, inspiré par l’idée de Michel de Certeau d’une « anthropologie du croire », le spirituel peut se décliner en fonction des manières de croire – non pas ses contenus, mais ce qui est investi en croyant. À cet égard, il s’agit d’aborder ce rouage en l’humain dans une dimension à la fois intérieure et subjective, mais également sociale et politique. La fonction existentielle du doute, du besoin d’expérimentation, demande aussi à être examiné comme variables de la vie spirituelle. 

❊ Vivre-ensemble & identité

La fragmentation sociale est réelle, et va en s’agrandissant. Comment sauvegarder le tissu social, les organes démocratiques et entretenir la volonté d’un vivre-ensemble qui incorpore la pluralité des héritages ? Comment répondre aux intégrismes et autres fanatismes en montrant le côté effectif et bénéfique de l’ouverture, de la porosité ou du mélange, trop souvent associés à la sémantique de la contamination, de l’impureté ou de la souillure ? Le travail ici s’arrête aux notions d’identité, de vivre-ensemble, et cherche à construire les bases d’un dialogue socialement fécond.

❊ La théologie en régime postmoderne 

Avec la sécularisation et la remise en question des grandes institutions de sens, l’Église catholique traverse plusieurs crises inédites. Théologien de formation, son travail consiste ici à reprendre les grandes intuitions du christianisme et à les réfléchir dans les contextes d’aujourd’hui.

❊ Fondements épistémologiques / Histoire des idées

De manière transversale, le travail de Xavier Gravend-Tirole s’inscrit dans une démarche philosophique, épistémologique, qui cherche à interroger les contours sémantiques et les fondements pratiques autant que théoriques de la construction des idées. 

Prix et distinctions

  • 2019                 « Prix du 125e anniversaire » pour l’excellence de la thèse de doctorat.

    2008-12           Bourse d’études doctorales de la Fondation Trudeau.

    2007-10           Bourse de doctorat du Programme de bourses d’études supérieures du Canada du CRSH.

    2007-10           Bourse de doctorat du FQRSC (DÉCLINÉE du fait de la bourse du CRSH).      

Informations supplémentaires

Consultez cette fiche sur :